mercredi 2 novembre 2016

novembre

Il me chicane quand ça fait trop longtemps que je n'ai pas écrit. Elle me demande pis, l'écris-tu ton livre pour enfants? je souris, ben non.

C'est bientôt la fin du BAC, ça avait l'air loin, dans longtemps, assez loin pour arrêter d'angoisser, à me demander ce que je vais faire quand je vais être grande. Ça approche. Pis, tu vas faire quoi? Trois ans plus tard, je ne le sais pas encore. Je m'étais dit que j'allais avoir des A. 92% et plus. J'ai jamais eu ça de ma vie. Je ne suis pas assez comme ça, trop comme ça, je ne pourrai jamais avoir juste des A. J'ai des B. Pis je me dis que c'est ok. Mais c'est quand même un peu posh, parce que c'est pas des A.

Il y a des jours où je suis fatiguée de tout ça, on me croise et on me dit tes yeux ont l'air fatigué, y'a les ptits maux de coeur, l'impression de ne pas être à la hauteur de la Femme qu'il espère, qu'il rêvait pour construire avec lui sa maison de briques.

Ils me disent que je n'ai pas à vivre cette pression, sois toi-même, dis non si t'as pas envie, roule-toi en boule le dimanche quand tout le reste te tente pas.

C'est l'automne, c'est normal, ça va passer. 

1 commentaire:

  1. ça passe souvent
    en attendant icitte on boit du vin

    RépondreSupprimer