lundi 5 octobre 2015

octobre

Le mois d'octobre est revenu mais le ciel a toujours ses couleurs de l'été, on ne sait pas trop comment s'habiller dehors, j'accroche les serviettes à la corde à linge, j'apporte une tuque dans mon sac, au cas, j'ai rangé les gougounes quand même, j'applatis mes cheveux parce qu'enfin, l'humidité ne frise plus mes cheveux gris et j'écoute Fanny Bloom sur repeat comme si j'avais 20 ans moi aussi et que je pouvais danser pour faire disparaître mes ptites angoisses.

C'est pas nouveau ça, les angoisses, les ptites peurs qui rongent les ongles mais on dirait que ça prend de plus en plus de place, que ça gâche les moments importants, tsé des fuckin gros battements de coeur qui font mal en crisse, puis le moment fini par passer, je me retrouve les épaules un peu courbées mais le corps bien droit, j'ai réussi, j'ai survécu, même si j'avais imaginé pire que le pire, même si lui, il le sait que je suis capable, que je suis bonne, la meilleure même des fois, il peut me le répéter mais ça me donne juste envie de brailler.

Sinon Michel Couillard est mort pis ça m'a rendu triste à l'arrêt d'autobus en lisant ça sur Facebook, j'me suis dit que Facebook des fois, ça chie.

J'ai de beaux contrats d'automne, j'ai du temps pour aller là où tout le monde pense que je suis une maman mais nonon je ne suis pas une maman vraiment juste une toute petite princesse de rien du tout, essayer et espérer que tout le monde soit bien, louer des chalets, préparer des soupers-santé, acheter des billets d'avion sur visa ça va, faire des lunchs, marcher sur un fil, ne pas regarder derrière, ne pas avoir peur de tomber, regarder en avant mais pas trop loin pis me demander pourquoi je suis essouflée des fois, pas tout le temps parce qu'il y a des dimanches où la voiture roule au soleil avec Jean Leloup pis que j'ai réussi, je suis heureuse.

1 commentaire:

  1. Les angoisses, les ptites peurs qui rongent les ongles. Ouin.
    Poutine?

    RépondreSupprimer